Bien publier sur LinkedIn


Voici une sélection de posts parus sur LinkedIn à ce propos

Ce que vous devriez retenir à propos des publications, c’est que cela ne peut porter ses fruits que si vous êtes régulier, constant dans votre branding…. Et surtout clivant pour attirer les controverses. Ce n’est hélas pas votre raisonnement qui établira votre visibilité, votre influence.
C’est la fréquence des controverses entretenues par des lecteurs motivés à débattre.
Si vous servez une soupe tiède, vous ne marquerez pas le lecteur. Pourquoi ? Parce que seule l’émotion permet à votre lecteur de sortir de sa torpeur procurée par le zapping.
Ah oui, avant dernier point : les stats d’audience LInkedIn sont truquées d’un facteur 20 ou 30 ! Comment je le sais ? Seuls les gens qui cliquent sur Voir Plus lisent votre article, les autres zappent sur les deux premières lignes !
Ah oui, dernier point. Automatiser des partages n’a jamais fait la preuve de son efficacité.



8 septembre 2020

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6709001469699375105

Aujourd'hui, c'est rare, je vais dire du mal de LinkedIn !

On nous a enduit d'erreur !

Voila l'affaire : il y a un malentendu sur l'efficacité des publications, entretenu par LinkedIn.

Vous imaginez sans doute que votre réseau LinkedIn fonctionne comme une newsletter. Vous publiez, et hop les membres de votre réseau voient la publication.

Donc plutôt que de "monter" sa newsletter, hop, on empile des gens dans son réseau, et on publie. Et à un moment ils sont touchés par la "Grâce", hop, ils achètent votre service.

Cela marchait ainsi jusqu'à début 2018, mais depuis, tintin !

Avant , jusqu'à 10 ou 15% de votre réseau voyait votre publication. Aujourd'hui, 2%, semble un maximum. Et plus vous empilez de membres, plus le taux baisse.

Et LinkedIn se garde bien de nous dire : "Cessez d'empiler des membres dans votre réseau, ils ne verront jamais vos posts".

Le problème ? La surcharge pondérale de mon réseau rend mon networking moins efficace. Mieux vaut un petit réseau vigoureux qu'un grand paresseux nous dit l'adage !

J'ai donc pris une grave décision : je vais purger mon réseau de la moitié de ses membres. Qu'en pensez-vous ? Faut-il garder des membres inutiles dans son réseau ? C'est quoi un membre utile ?

#DocLinDin

[Deux mois plus tard, mon réseau a entrepris la décroissance, avec 1500 membres en moins, et la cure continue]



8 septembre 2020

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6709001469699375105

Aujourd'hui, c'est rare, je vais dire du mal de LinkedIn !

On nous a enduit d'erreur !

Voila l'affaire : il y a un malentendu sur l'efficacité des publications, entretenu par LinkedIn.

Vous imaginez sans doute que votre réseau LinkedIn fonctionne comme une newsletter.

Vous publiez, et hop les membres de votre réseau voient la publication.

Donc plutôt que de "monter" sa newsletter, hop, on empile des gens dans son réseau, et on publie.

Et à un moment ils sont touchés par la "Grâce", hop, ils achètent votre service.

Cela marchait ainsi jusqu'à début 2018, mais depuis, tintin !

Avant , jusqu'à 10 ou 15% de votre réseau voyait votre publication.

Aujourd'hui, 2%, semble un maximum.

Et plus vous empilez de membres, plus le taux baisse.

Et LinkedIn se garde bien de nous dire : "Cessez d'empiler des membres dans votre réseau, ils ne verront jamais vos posts".

Le problème ?

La surcharge pondérale de mon réseau rend mon networking moins efficace.

Mieux vaut un petit réseau vigoureux qu'un grand paresseux nous dit l'adage !

J'ai donc pris une grave décision : je vais purger mon réseau de la moitié de ses membres.

Qu'en pensez-vous ?

Faut-il garder des membres inutiles dans son réseau ?

C'est quoi un membre utile ?

#DocLinDin