Fotolia - Urgence sur LInkedIn

LinkedIn : créez un 2nd profil en anglais ! Chaque seconde compte !


Cet article fait suite à l'article paru le 23 janvier 2019 sur LinkedIn à l'adresse suivante : https://www.linkedin.com/pulse/linkedin-cr%C3%A9ez-un-2nd-profil-en-anglais-chaque-compte-antoine/

Dans les pays partisans du multilinguisme, la situation est un peu plus compliquée. Passons maintenant en revue la situation selon l’endroit ou vous êtes.

Vous êtes en France

Là, c’est hyper-simple. Il n’y a que deux langues, français et anglais, et sur les très grandes entreprises, la part des profils en anglais n'est que de 15% (beaucoup de frenchies prennent l’anglais comme langue par défaut).

Donc si vous voulez travailler en France, vous pouvez vous contenter d’un seul profil, en Français. Mais en matière d'investissements étrangers en France, l'Allemagne vient devant les États-Unis, 16% et l'Italie est troisième, avec 13%. Viennent ensuite le Royaume-Uni, 8%, et le Japon 6%. La Chine vient derrière. Bref anglais, puis allemand, puis italien, puis japonais puis chinois !

Vous êtes en Belgique

Là, cela se complique : 40% des profils sont en anglais, et 50% pour les grandes entreprises. Logiquement, votre choix c’est anglais comme langue de profil, et français (ou néerlandais) comme langue secondaire et si vous êtes polyglotte, prenez les 3 langues.

Vous êtes en Suisse

Là, la francophonie en prend un coup. Pour faire du business en Suisse, optez pour votre langue maternelle, pour l’anglais et éventuellement l’autre langue si vous la pratiquez et que vous êtes polyglotte. Mais pour faire du business dans la confédération, optez pour les 3 langues.

Vous êtes au canada

La, c’est de plus en plus simple. Le poids relatif des langues est 70/30 en faveur de l’anglais mais 90/10 sur LinkedIn. Mettez le français en langue choisie, mais optez d'urgence pour un second profil en anglais, vos recruteurs anglophone n’y verront que du feu.

Vous êtes en europe hors France/Suisse

Au plan de la démographie des langues maternelles du "marché commun" , les 5 langues sont comparables (Espagne un peu en dessous, Allemagne et France un peu au dessus de la moyenne) mais l’anglais est prépondérant sur LinkedIn. L’allemand y est encore sous-représenté (rattrape son retard). Un constat : hors de l'english, point de salut !

Vous êtes au Maghreb

La position relative de l'anglais et du français est inversée au Maghreb par rapport au Canada. C'est peut-être la seule zone francophone où l'anglais ne parait pas indispensable. L'exception qui confirme la règle.

Quels enseignements ?

N°1 : le citoyen européen francophone qui renonce à un second profil fait le choix militant d’annoncer qu’il ne veut pas se mettre au français (si la lague choisie est l'anglais) ou ne pas travailler hors de son pays (si langue française seule). En ces temps de jaunisse et de péril politique, est-ce raisonnable ?

N°2: France is Back, Macron made it great again ! L'Allemagne et le Japon investissent chez nous et des emplois quittent Barcelone, Londres ou Milan pour venir en France. Voulez-vous en profiter ? Arrêtez de croire au Père Noël, le globiche (*) c'est bien, mais des fautes en allemand, italien, japonais, chinois, c'est beaucoup plus efficace, cela montre que l'indigène que vous êtes fait des effort d'adaptation !

(*) globiche = sabir appauvri de la langue anglaise, avec vocabulaire très restreint

N°3: si vous avez déjà travaillé pour une multinationale, veillez à ajouter un profil secondaire ou tertiaire dans la langue d’origine de ce groupe multinational et un autre en anglais, ceci augmentera très fortement votre employabilité hors des frontières comme en France. Rappelez vous que toute multinationale, pour ses « comptoirs » en France, apprécie les indigènes qui font des efforts d'intégration. Nous faisons la même chose.

N°4 : qu’est-ce que cela vous coûte de traduire votre profil dans les 4 langues principales européennes, quitte à expliquer dans la langue de Goethe et Dante que vous vous débrouillez en anglais mais que vous adorez la culture allemande/italienne/…. Finalement, LinkedIn, c’est aussi du marketing, non ?

N°5 : tout sur LinkedIn suggère que la langue anglaise est plus pratique que les autres. Idem pour l’Europe malgré le Brexit. Ne pas avoir de profil traduit en anglais est devenu un acte militant. Demain ce sera clairement un handicap. Et profitez-en pour éliminer les anglicismes inutiles de votre profil en français.

Pour aller plus loin

Il y a plus de 20 questions aux enjeux stratégiques sur LinkedIn. Si le sujet vous intéresse, j'ai créé une vidéo de moins de 2 minutes sur les principales. Elles sont consultables sur cette chaîne Youtube qui au passage vous présente un riche éventail de tactiques à déployer sur LinkedIn.

Consultez directement le tutorial vidéo que je consacre à la question !

Si vous le souhaitez, le site www.docLinDin.com propose une sélection de formations gratuites à LinkedIn.

#DocLinDin : simplifions LinkedIn avec LinDin !