Trouver un JOB : laquelle de ces 8 stratégies préférez-vous ?

Un processus de recherche en quatre étapes


Cette article fait suite à l'article paru le 30 décembre 2020 sur LINkedIn à l'adresse suivante : https://www.linkedin.com/pulse/trouver-un-job-laquelle-de-ces-8-strat%C3%A9gies-david-le-doc-lindin/


Nous venons de passer en revue la première étape, trouver l’opportunité. Que faire ensuite ?

Etape 2: collecter des informations sur l’opportunité

Vous savez qu’un poste qui vous convient est disponible chez machpro. Vous avez 4 approches possibles

  • Contacter le prédécesseur s’il existe (la personne la mieux placée pour vous parler du job, vous confirmer qui est le décideur, et quels sont ses points de douleur en relation avec le poste, bref vous donner la clé du job).
  • Contacter un informateur dans l’entreprise (collègue, etc.) ou demander une offre en se faisant passer pour un client
  • Contacter un informateur extérieur à l’entreprise (client, fournisseur, partenaire)
  • Contacter une personne impliquée dans le processus de recrutement

Votre objectif à ce stade, c’est collecter des informations sur la fiche de poste ou le contexte. Et surtout pas contacter une personne impliquée dans le process de recrutement. Donc vous excluez la dernière piste, et j'imagine que vous testerez les 3 autres pistes. Et c'est là que LinkedIn est incroyable, il vous met en relation avec le prédécesseur !

Etape 3: identifier puis contacter le décideur

Le décideur n’est que rarement le recruteur. En général, le décideur est le N+1 ou N+2. A ce stade, collecter des informations sur le contexte de cette cible, puis le faire parler en rdv sur ses problèmes constitue le meilleur moyen pour établir une stratégie de candidature efficace.

Ne pas oublier de déterminer qui est le recruteur et quoi lui dire.

Etape 4: postuler

Une fois que vous avez identifié le recruteur, il s’agit de trouver le chemin le plus efficace pour le contacter. L’approche droit au but étant en général la solution la moins efficace.

Se faire introduire par un ami commun ou par un responsable de l’entreprise permet de traiter d’égal à égal et de prendre à témoin un tiers dans un processus ou votre interlocuteur aura peut être déjà choisi son candidat (le processus n’est jamais équitable).

Je ne veux pas vous alarmer inutilement mais si vous n'avez pas moins de 40 ans, le meilleur diplôme ou la meilleure expérience possible, le rôle du recruteur sera de proposer un choix "lisse" sans risque, donc vous ne serez pas son choix par défaut. Il cherchera "mieux", ou proposera un concurrent "mieux". Si vous vous faites introduire ou recommander, vous égalisez les chances, il y aura un témoin.

C'est la raison aussi pour contacter le décideur avant le recruteur.

Que retenir de cet article ?

Soit vous répondez à une offre d'emploi, et dans ce cas, vous ne maîtrisez pas le process donc vous êtes à la merci du jeunisme ou du diplomisme. Soit vous détectez une opportunité et vous choisissez votre approche. Dans ce cas, vous augmentez vos chances dans un contexte où la concurrence sera plus faible. Et si vous détectez plusieurs opportunités, vous maximisez vraiment vos chances d'avoir le job.

Alors, êtes vous prêt à chasser les opportunités plutôt que les offres d'emploi ? Que vous manque-t-il ? Un coach emploi ?

#DocLinDin